Apprendre ULM Rhone-Alpes

Apprendre ULM Autogire Rhone-Alpes

Premier vol en solo pour Serge en cette belle fin de semaine.
Le premier vol en solo est pour beaucoup de pilotes une expérience inoubliable.
En ULM, la sensation de légèreté et les références aérodynamiques changent. Et puis surtout, l’instructeur n’est plus à bord, mais au bord de la piste ; sa protection est nettement moins palpable.
Mais Serge a effectué avec brio et en toute sécurité ses premiers tours de piste seul à bord de l’autogire CAP-ULM sur l’aérodrome de Cessieu La Tour du Pin.
Le brevet de pilote ULM autogire n’est plus très loin pour Serge.

Apprendre-ULM-Autogire-Rhone-Alpes

Apprendre-ULM-Autogire-Rhone-Alpes

Il n’y a pas de minimum d’heures d’instruction en vol pour obtenir le Brevet ULM, mais pour boucler le programme de formation, il faut entre 25h et 50h d’instruction selon les élèves.
Sauf pour ceux qui ont déjà un Brevet de pilote (PPL, PPLH, CPL, ATPL …), ils obtiennent le théorique ULM par équivalence, et la formation pratique est réduite à la prise en main de la machine et des spécificités de l’ULM.
En général 10 à 15 heures de vol en doubles commandes sur l’ULM suffisent.

En savoir un peu plus sur l’autogire
A mi chemin entre l’hélicoptère, l’avion, et l’ULM Pendulaire,  l’Autogire reste un aéronef méconnu. Et pourtant cette machine fût inventée il y a plus de 90 ans et elle dispose de caractéristiques de vol hors du commun.

Une seule solution pour se faire une idée, effectuer un vol en ULM Autogire avec CAP-ULM Rhône-Alpes
Appelé Autogyre ou encore Gyrocoptère, cette machine géniale a été inventée en 1923 par l’Espagnol Juan de la Cierva.
A cette époque l’appareil ressemblait à un avion dont on avait remplacé les ailes par un rotor tournant librement.
L’autogire a eu une période faste entre les deux guerres où il était utilisé pour des taches de travail aérien comme la livraison postale aux US puis fût peu à peu détrôné par l’hélicoptère.

En 1954 Igor Bensen, un Russe expatrié aux US, relança l’autogire avec des modèles de loisirs à construire en kit. Le moteur est alors installé à l’arrière du pilote. L’autogire prend alors peu à peu de l’ampleur mais en France il est freinée par l’absence de cadre légal. En 1998 l’autogire s’intègre à la réglementation ULM française. Avant cela, les machines qui volaient étaient des monoplaces de construction amateur. Faute d’industrialisation, le pilote devait construire sa machine lui-même, et surtout il devait apprendre à la piloter seul… Il y avait donc forcément de nombreux accidents et cela créa une image négative pour une machine pourtant très sécuritaire.
De nos jours les choses se sont totalement organisées et l’Autogire est désormais plébiscité pour ses nombreuses qualités. Les Autogires sont conçus et construits en usine, les modèles biplaces permettent aux instructeurs diplômés de former les pilotes avant leur premier vol solo, des formations sérieuses sont en place.

Apprendre ULM autogire Isère SavoieApprendre ULM Autogire Isere Savoie

Mais quels sont finalement les avantages de l’Autogire moderne ?
La liste est longue :
Décollages et surtout atterrissages très courts.
Une sécurité plus grande en cas de panne moteur (l’autogire se pose en quelques mètres, voire sur place s’il y a du vent)
La facilité de pilotage et pas d’inconfort en turbulence, une possibilité de voler par vent fort.
Grande maniabilité en cas de besoin.
Une plage de vitesses extrêmement large de 50 et 180 km/H permettant de faire du stationnaire lorsque le vent est fort en altitude, le plaisir de voler à l’air libre comme en ULM Pendulaire et un rangement peu encombrant…

Vite foncez découvrir l’Autogire avec CAP ULM , c’est vraiment un appareil extraordinaire pour voler.
Un baptême de l’air ULM ou une initiation au pilotage ULM avec CAP-ULM Rhone-Alpes Isère

 

 

  Précédent
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK