CAP-ULM-autogyre-autogire-gyrocoptère-gyro, giro-autogiro-petit hélicoptère

CAP ULM autogire Rhône Alpes Isère Savoie

CAP-ULM-gyro -autogyre-autogire-gyrocoptère - giro-autogiro-petit hélicoptère

CAP-ULM-autogyre-autogiregyrocoptère-gyro-giro-autogiro-petit hélicoptère.
Comment nommer cette drôle de machine ?

Dans le milieu ULM, cette machine s’appelle un Gyro ou un Autogire.

C’est quoi un autogire ?

Un autogire est un aéronef qui crée la portance dont il a besoin pour voler grâce à la rotation des pales, il n’y a pas de transmission d’énergie entre le moteur et le rotor en vol. Avant le décollage le rotor est entraîné par le moteur, ensuite le vol est assuré grâce à un rotor alimenté par le vent relatif et par le moteur qui lui fournit la force de traction.

Différences entre un autogire ou gyro et un hélicoptère.

Les autogires et les hélicoptères sont des voilures tournantes intéressantes dans la mesure où ils sont capables de manœuvres particulières, si on les compare aux aéronefs à voilure fixe. Les autogires et les hélicoptères créent leur portance pour voler de leurs rotors. De ces caractéristiques communes, il est difficile pour de nombreuses personnes de voir la différence entre les deux, leur apparence étant assez similaire pour les novices. Cette ressemblance entre les deux types de voilures tournantes est renforcée par le peu d’autogires existants comparativement aux hélicoptères …

Même si leur point commun est le rotor, il est stupéfiant de voir combien les différences de conception sont nombreuses entre un rotor d’autogire et celui d’un l’hélicoptère. Les forces aérodynamiques, les angles d’incidence et degrés de liberté sont différents, même les performances et les caractéristiques de vol sont elles aussi différentes.

 

  Précédent
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK