ULM Cessieu Isère Savoie Rhône baptême, initiation pilotage ULM

ULM Cessieu Isère Savoie Rhône pour un baptême de l’air ou une initiation au pilotage ULM
La région Rhône-Alpes , le Massif de la Chartreuse, les lacs et châteaux de la région s’offrent à vous depuis les nuages.

CAP-ULM vous propose de vous envoler depuis l’aérodrome de Cessieu entre  Lyon Grenoble Chambéry

Au croisement des départements de l’Isère, Savoie, Rhône profitez d’un superbe survol de la région. Durant un baptême de l’air ULM ou une initiation au pilotage ULM.
En ULM autogire, (gyrocoptère; autogyre, gyro) ou en ULM pendulaire.


Aussi appelé autogire ou gyro,  le gyrocoptère est un aéronef de la catégorie des ULM. A mi-chemin entre l’hélicoptère et l’ULM pendulaire, le gyrocoptère offre une fiabilité et une maniabilité idéale pour admirer les plus beaux endroits de Rhône-Alpes à moindre altitude. Grâce à celui-ci, vous pourrez ressentir toutes les particularités de la machine et toutes les sensations du vol. Avec une vitesse allant de 40 à 170 km/h, l’autogire est une machine idéale pour découvrir une ville, un village ou une région de façon originale.

ULM Cessieu Isère Savoie Rhône baptême de l'air initiation au pilotage ULM
De prime abord, à le regarder, on pourrait comparer l’autogire à un hélicoptère. Mais ce serait aller un peu vite en besogne.
A la différence avec l’hélicoptère, c’est que le rotor de l’autogire n’est pas actionné par un moteur, mais par le vent venant de face. En fait, son rotor garantit la portance en étant alimenté par le vent relatif généré par le déplacement de l’aéronef dans la masse d’air. Mais pas la propulsion comme c’est le cas sur un hélicoptère : celle-ci est assurée par une hélice située derrière le moteur Rotax Turbo 914 de 115 Cv.
Une centaine de mètres sont nécessaires pour parvenir à décoller, et dans les airs, l’autogire peut aller jusqu’à 160 km/h. Il est assez gourmand en carburant : « De 15 à 18 litres par heure pour une vitesse comprise entre 120 km/h et 150 km/h »,

Le passager apprécie le caractère  ludique  de cet aéronef.
On a des sensations très particulières, avec des trajectoires vraiment spécifiques. On est suspendu au rotor. Et, en plus, cet appareil a une cabine ouverte.

Si l’autogire est plutôt  facile d’accès il faut un brevet de pilote ULM  pour piloter cet appareil.
A tester par un baptême de l’air ou une initiation au pilotage avec CAP-ULM Précédent
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK